Rechercher
  • World Green

Séné : bienfaits et vertus


Laxatif naturel par excellence, le séné est une plante médicinale que l’homme utilise depuis des milliers d’années. Peu connu en occident, il est surtout utilisé en Asie, notamment en Inde. Pourtant, il ne demande qu’à être découvert. Nous vous emmenons aujourd’hui à la rencontre de cet arbuste aux multiples vertus qui pourrait changer votre vie.

Les origines du séné Le séné est un arbuste originaire d’Asie. Elle pousse à l’état sauvage en Inde. Cette plante appartient à la famille des caesalpiniaceae. On la retrouve également dans la péninsule arabique, notamment au Yémen, où elle pousse dans des zones extrêmement arides. On rencontre des cultures de séné en Somalie. Toutefois, on attribue son plus ancien usage à la médecine traditionnelle indienne. On retrace les premières utilisations du séné dans la médecine arabe vers le IXe siècle. D’ailleurs, le nom séné viendrait du mot arabe « sana ». Les Égyptiens l’utilisaient pour effectuer les premiers lavages intestinaux. Le séné arrive en Europe par l’intermédiaire des marchands arabes qui faisaient son éloge. Bien évidemment, ce sont les marins qui en bénéficient en premier en tant que purgatif. L’Inde reste aujourd’hui le plus gros producteur de séné au monde. La plus importante culture se trouve dans la région de Madras. Ses feuilles et ses gousses sont les parties les plus prisées de la plante. Elles servent à la fabrication de composées chimiques diverses dont des flavonoïdes.

Les bienfaits du séné Soulage en cas de constipation L’usage du séné en tant que laxatif date de l’ancienne Égypte. Il était introduit par voie anale et permettait un lavage intestinal optimal. Des études cliniques montrent que la consommation de séné ramollit les selles. Il élimine les problèmes de constipation rapidement, au maximum 8 heures après son utilisation. Malheureusement, le séné ne peut être considéré comme une solution contre la constipation sur le long terme. Sa consommation étant assez limitée. Un potentiel traitement contre les hémorroïdes On estime que près de la moitié des personnes âgées de plus de 50 ans souffrent d’hémorroïdes en France. Malheureusement, ses traitements sont peu connus. Le séné se révèle comme une solution naturelle pour soulager les problèmes d’hémorroïdes. Dans la plupart des cas, les hémorroïdes surviennent en cas de constipation prolongée. Concrètement, pour calmer la douleur des varices des veines du rectum, les sennosides irritent la paroi des intestins, ce qui aura un effet purgatif. Contre le syndrome du côlon irritable Le syndrome du côlon irritable ou SCI se manifeste la plupart du temps à cause d’un changement dans nos habitudes de déjection. Que ce soit une diarrhée chronique ou une constipation prolongée, toutes peuvent causer un SCI. Dans le cas où le syndrome du côlon irritable viendrait d’une difficulté dans l’évacuation des selles, on conseille parfois de prendre des laxatifs stimulants comme le séné. Il convient de noter que le séné s’avère parfois plus efficace que la lactulose pour calmer la constipation, les ballonements ainsi que d’autres symptômes du SCI. Pour un nettoyage du côlon Le nettoyage du côlon est une étape obligée avant de subir une coloscopie. C’est une manière comme une autre de se débarrasser des résidus de matières fécales qui pourraient gêner lors de l’examen. En consommant du séné par voie orale, sous forme d’une tisane par exemple, le colon se libère rapidement. On considère les vertus laxatives du séné plus puissantes que celles de l’huile de ricin ou encore des médicaments reconnus tels que le Dulcolax.

Composition et posologie Le séné dispose de nombreux principes actifs. Il doit sa propriété laxative essentiellement grâce aux hétérosides dianthroniques et aux mucilages. En effet, ces dérivés anthracéniques (sennosides) sont présents en grande quantité dans les feuilles et les gousses de la plante. On y trouve également d’autres substances actives comme les flavonoïdes et des hétérosides naphtaléniques. Lors de la décomposition en laboratoire, on remarque les gousses contiennent surtout des sennosides, tandis que les feuilles sont chargées en flavonoïdes. Le séné est disponible sur le marché sous forme de gélule ou de granulé. Sa posologie usuelle réclame un dosage de 30 mg au minimum pour qu’il délivre tout son potentiel laxatif. À cette dose, il arrive à accélérer le transit intestinal en encourageant le gros intestin durant la digestion. Les sennosides stimulent les bactéries de la flore intestinale et permettent un transit optimal. Les feuilles de séné, quant à elles, se consomment sous forme d’infusion. Il suffit de plonger 500 à 2000 mg de feuilles pour un litre d’eau tiède pour obtenir une tisane concentrée. Le temps d’infusion ne doit pas dépasser les 10 minutes. Les gousses également permettent d’obtenir une tisane de séné. Pour ce faire, il faut laisser infuser la moitié d’une cuillère à soupe de gousses de séné en poudre dans 150 ml d’eau à 50 ° C. Ces tisanes se consomment deux fois par jour, idéalement le matin et le soir. Tous traitements à base de séné ne doivent pas excéder les 10 jours au risque de générer des effets indésirables. Ces cures s’effectuent uniquement après avis médical. Si aucun résultat ne se manifeste après 4 jours d’utilisation du séné, il est fortement recommandé de se rapprocher d’un médecin. Contre-indications et effets secondaires liés à l’usage de séné Le séné ne doit jamais être utilisé en association avec d’autres plantes et médicaments aux propriétés laxatives. Il est tout à fait proscrit aux personnes souffrant d’inflammation du côlon ou de troubles intestinaux. Il ne faut jamais consommer de séné en cas de déshydratation. Par précaution, n’en donnez jamais à des enfants moins de 12 ans. Le séné ou ses produits dérivés ne doivent pas être utilisés durant la grossesse ou durant la période d’allaitement. Il cause souvent des effets secondaires lorsqu’il est pris régulièrement ou en cas de surdose. Les effets les plus récurrents rapportés concernent des douleurs abdominales, des diarrhées abondantes. En cas de diarrhée sévère entraînant une carence en potassium, le sujet peut développer des troubles du rythme cardiaque et beaucoup de fatigue musculaire. Association avec d’autres plantes médicinales Les propriétés laxatives du séné sont si efficaces qu’il est formellement interdit de l’associer avec d’autres plantes possédant les mêmes vertus. Il ne doit pas être combiné avec de l’aloès, du konjac, de la cascara, etc.